La jungle des labels : l’embarras du choix

par | Mode, Shopping durable

Tu t’efforces à acheter des vêtements plus durables ? Ce n’est pas toujours simple. Il existe des tas de labels pour classifier les vêtements selon divers critères. Ces indicateurs peuvent t’aider à t’y retrouver dans la jungle hostile des labels de l’industrie textile. 

Frau schaut Label an
Sur tout l’espace alémanique, il existe plus de 1000 labels et la tendance est à la hausse. Qui parvient à garder une vue d’ensemble dans tout cela ? D’après une étude de l’université de Saint-Gall, une personne interrogée sur dix a estimé que les labels étaient incompréhensibles ou peu fiables (source en allemand). Le site labelinfo.ch créé par Pusch, la Fondation suisse de protection de l’environnement en pratique, peut aider à s’y retrouver.

Tu pourras y rechercher les labels et, ainsi, te faire une idée sur les 30 certifications principales de l’industrie textile. Certaines se concentrent sur l’écologie, d’autres sur les questions sociales, le commerce équitable (fair trade) ou la santé. Les labels couvrent, pour la plupart, plusieurs domaines. Malgré tout, il n’est pas évident de retenir les 30. Voici donc quelques conseils pour te permettre d’y voir un peu plus clair.

La règle d’or : reconnaître les bons labels

  • Plus ils sont indépendants, mieux c’est : les labels dont une entreprise n’est pas seule responsable ont tendance à être meilleurs.
  • Plus l’organisation qui la gère est importante et plus elle est détachée du commerce, mieux c’est également.
  • Pense à regarder dans toutes les directions : lorsque de nombreux vêtements durables sont proposés et pas seulement un article ou deux, il est probable que la stratégie en matière de durabilité soit honnête et légitime.

Pour faire encore plus simple : de 30, passe à 5. Si tu trouves ces cinq cigles sur l’étiquette du vêtement que tu envisages d’acheter, tu peux avoir la conscience tranquille.

1. GOTS : le label pour les fibres naturelles biologiques

Direction : groupe de travail international (USA, Allemagne, Japon et Grande-Bretagne) pour les textiles issus de production biologique et socialement acceptable

Critères : écologie, aspects sociaux, santé

Le label Global Organic Textile Standard (GOTS) compte parmi les standards textiles les plus connus. Il est très strict et couvre la fabrication, la confection, l’emballage, l’étiquetage, le commerce et la distribution. Pour obtenir le label, les vêtements doivent être composés de minimum 70% de fibres naturelles bio. Bien qu’il s’agisse principalement de coton, le label couvre l’ensemble des fibres naturelles. Lorsqu’un article est constitué d’au moins 95% de fibres naturelles certifiées, il peut porter la mention « Bio » ou « organic ». La proportion doit alors figurer en-dessous.

En savoir plus

2. Naturtextil BEST

Direction : association internationale de l’industrie du textile naturel (International Association of Natural Textile Industry) pour les textiles non polluants, de production respectueuse de l’environnement et socialement acceptable, fabriqués à partir de fibres biologiques

Critères : écologie, aspects sociaux, santé

« Le label est le plus strict du marché en matière d’écologie », a jugé l’organisation environnementale Greenpeace, qui n’hésite jamais à poser des jugements bien tranchés. « Il régule l’ensemble de la chaîne textile en ce qui concerne les fibres naturelles, de la culture biologique au produit fini. Les fibres synthétiques sont exclues car elles nécessitent énormément d’énergie et ne font pas appel à des matières premières renouvelables ».
Nous acceptons sciemment que seule une palette limitée de produits et de niveaux de qualité puisse être prise en considération. Le label, lui, examine de A à Z la chaîne de production selon des critères liés à l’écologie et à la responsabilité sociale.

En savoir plus

3. Made in Green

Direction : Oeko-Tex®, association pour les textiles et le cuir sans polluants, issus de production respectueuse de l’environnement et socialement acceptable

Critères : écologie, aspects sociaux, commerce équitable, santé, provenance

« Le label de la famille Oeko-Tex est devenu l’un des standards les plus stricts en matière de textiles », estime Greenpeace. Alors que les normes Oeko-Tex examinent 100 substances nocives sur le produit fini, quelles que soient les fibres qui le composent, « Made in Green » va bien plus loin (il ne faut donc pas confondre « Standard 100 » avec le label). En outre, il garantit que le produit a été fabriqué en suivant des processus durables et dans des conditions socialement acceptables. Made in Green by Oeko-Tex contrôle tous les types de textiles, c’est-à-dire non seulement les vêtements, mais aussi le linge de maison et les produits en cuir, et ce à tous les niveaux, y compris les accessoires.

En savoir plus

4. Bluesign

Direction : entreprise Bluesign Technology AG pour des produits fabriqués dans le respect de l’environnement et contenant peu de polluants

Critères : écologie, aspects sociaux, santé

Bluesign Technologies AG a été fondée en Suisse en 2000 et est issue de la chimie textile. Bluesign réglemente de manière extrêmement complète les risques liés aux produits chimiques pour l’ensemble de la chaîne de production. Pour qu’un produit textile puisse porter le label, il doit être certifié Bluedesign à au moins 90%. Cela comprend également les couches internes et externes d’un vêtement, dont les impressions. Un tiers des composants tels que les fermetures Éclair, les boutons et les broderies doivent également être certifiés Bluesign.

En savoir plus

5. Cradle to Cradle

Direction : institut pour innovation de produit Cradle to Cradle pour les matériaux et produits respectueux de l’environnement et développés en circuit fermé

Critères : écologie, aspects sociaux, santé, provenance

Le label Cradle to Cradle est décerné par une organisation à but non lucratif qui vise à améliorer la sécurité, les effets sur la santé et la durabilité des produits. Le label est délivré à différents niveaux, en fonction du respect des exigences (Basic, Bronze, Silver, Gold, Platinum). Les produits sont évalués selon cinq catégories : matériaux & santé, réutilisation, énergies renouvelables, équité sociale et eau. Les produits C2C sont considérés comme particulièrement sûrs pour l’environnement, sans risques pour la santé et pouvant être recyclés ou réutilisés.

En savoir plus

Sinon, une autre manière simple d’acheter des vêtements durables, c’est d’opter pour l’occasion. En choisissant la mode de seconde main, tu rallonges la durée de vie des textiles. La planète t’en remercie !

Autres actualités

Investir dans un sac Louis Vuitton : cela en vaut-il la peine ?

Investir dans un sac Louis Vuitton : cela en vaut-il la peine ?

Acheter un sac Louis Vuitton est l’un des plus beaux investissements qu’il soit. Vous avez dit investissement à propos d’un sac à main de designer ? Oui, c’est exact. Et tu vas découvrir pourquoi.De nos jours, les sacs Gucci, Louis Vuitton, Hermès et Chanel sont bien...

lire plus

En savoir plus sur Ricardo ?

Devenir membre

Rejoins la plus grande communauté d’acheteurs et vendeurs de Suisse.

Ricardo hors des murs

Nous sommes partout. Suis-nous.

Rester informé

Ne rate aucune actualité Ricardo !